130394
 
Rechercher

La Col√®re ūüĒ•‚Ā£

‚Ā£

‚Ā£Du simple petit agacement √† la plus terrifiante des fureurs, la col√®re peut nous faire passer par une multitude de couleurs, nous prend beaucoup d‚Äô√©nergie et ne r√®gle quasiment jamais nos probl√®mes. ūüõĎ ‚Ā£

‚Ā£

Pourtant, comme toutes les √©motions, elle vise un b√©n√©fice et nous transmet un message essentiel √† notre bien √™tre et √©quilibre. Mais alors, est-elle bonne conseill√®re ? ūü§∑‚Äć‚ôÄÔłŹ ‚Ā£

‚Ā£

Les nuances de la col√®re sont tr√®s nombreuses et d√©notent d‚Äôune frustration li√©e au d√©calage entre la r√©alit√© et la r√©alit√© tel qu‚Äôon aimerait qu‚Äôelle soit. Des bouchons sur l‚Äôautoroute, un caf√© renvers√© sur la chemise le matin avant de partir bosser, ce gosse qui hurle dans les all√©es du supermarch√© (en plus il est pas tr√®s beau), ce coll√®gue qui dit jamais ¬ę¬†bonjour¬†¬Ľ ou encore cette tante qui se permet toujours de faire des r√©flexions sur ta vie et te voil√† pr√™t √† mordre ou √† crever un Ňďil. ūü§¨‚Ā£

‚Ā£

Contrairement √† ce que beaucoup laisse penser, la col√®re n‚Äôest pas inutile! ‚Ā£

Elle nous permet de modifier les interactions ou/et situations dans lesquelles elle est apparue et c‚Äôest un sacr√© carburant pour modifier ce que nous trouvons injuste, ill√©gitime, p√©nible... ‚Ā£

‚Ā£

Rappelons nous des origines primitives de la col√®re, les animaux l‚Äôutilise pour envoyer un message clair √† leur cong√©n√®re : arr√™te de te comporter comme √ßa ou je vais me faire une paire de boucles d‚Äôoreilles avec tes coucouilles. ūüćí ‚Ā£

‚Ā£

Mais alors, on exprime sa col√®re ou pas ? ‚Ā£ūü§ź

‚Ā£

Hurler sur son voisin qui a encore envoy√© les merdes de son chien de ton c√īt√© peut s‚Äôav√©rer ultra apaisant mais pas pour longtemps et √ßa ne nourrira pas ton estime de soi. (Ne pas confondre avec l‚Äôego, qui lui sera ravi d‚Äôavoir le dessus) ūüõĎ ‚Ā£

‚Ā£

Le probl√®me est que notre communication, sous l‚Äôemprise de la col√®re, est agressive et peut d√©clencher, soit la d√©fensive d‚Äôautrui soit sa col√®re ce qui donnera un dialogue de sourds fou furieux.‚Ā£

‚Ā£

Il est important de savoir que la colère est un sentiment secondaire, c’est à dire déclenchée par d’autre émotions comme la peur ou la tristesse. Elle nous signale donc un besoin insuffisamment comblé, un besoin de reconnaissance et d’affirmation de soi.


Il est donc n√©cessaire d‚Äôaccepter la col√®re, comme toute les autres √©motions, en essayant de la comprendre, comprendre son message et de prendre du recul avant de prendre une d√©cision de communication ou d‚Äôaction. ‚Ā£‚Ā£

‚Ā£‚Ā£

Par peur du rejet, ou parce que culturellement certains m√©prise la col√®re, les tensions s‚Äôaccumulent sans √™tre comprises, ni accept√©es et se transforment en mauvais stress ūü§Į‚Ā£

‚Ā£

Alors non, la col√®re n‚Äôest pas signe de faiblesse et encore moins si elle est utilis√©e √† bon escient. Ne vous laissez pas culpabiliser et ne culpabiliser pas autrui. Les √©motions ne devrait jamais avoir √† se justifier ou √† s‚Äôexcuser d‚Äôexister. ‚Ā£‚Ā£

‚Ā£‚Ā£

C‚Äôest aussi √ßa d‚Äô√™tre vivant ūüĒ•‚Ā£‚Ā£

‚Ā£‚Ā£

Et toi, tu arrives √† d√©signer les causes et apprendre de tes col√®res ? ‚Ā£‚Ā£


‚Ā£‚Ā£

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout